Définition du mentalisme

Le Mentalisme est un courant de pensée et de développement personnel, codifié et né au 19ème siècle (bien que le terme soit déjà présent au 18ème siècle). Néanmoins ses principes sont détectés dès l’Antiquité.

Le Mentalisme est la maîtrise et l’exploitation des ressources cachées du cerveau autant sensorielles qu’extrasensorielles. C’est une approche holistique qui vise à comprendre le fonctionnement de l’esprit humain et plus particulièrement de la conscience en utilisant, entre autres, l’introspection. Pour cela, le Mentaliste utilise différents outils qui lui permettent de se mettre dans un certain état de réceptivité, établissant ainsi une nouvelle relation avec des flux de perception excessivement subtils.

Le but fondamental du Mentalisme est de cultiver un pouvoir d’observation capable de réussir à pénétrer l’essence véritable et intime des choses, de la nature humaine et plus globalement du monde qui nous entoure.

Le Mentalisme est l’art de changer et transformer ses propres états et conditions mentales, dans l’objectif de les améliorer. Cela englobe autant ce que l’on nomme de nos jours la psychologie cognitive*, l’hyper-sensorialité que les « arts psychiques » (Mancies diverses, lecture de pensée, clairvoyance, précognition, hyper intuitivité…). C’est pourquoi il est courant de rencontrer de nombreux mentalistes impliqués dans le champ de la recherche psychique et de la parapsychologie scientifique, en tant que chercheur et/ou expérimentateur.

Attention : Le Mentalisme ne se limite pas à un ensemble de techniques, ce qui serait réducteur. Ces techniques ne sont rien si elles ne sont pas accompagnées de la philosophie qui sous-tend ce mouvement. Travail sincère et véritable de développement personnel dont l’attitude et l’aptitude ne peuvent être dissociées, le Mentalisme est avant tout une école de pensée, un état d’esprit, une façon de voir le Monde et de l’appréhender.

(* Bien que sa modélisation ait débuté au 20ème siècle, les principes de la psychologie cognitive existent depuis bien plus longtemps et furent toujours utilisés de façon empirique par les Mentalistes.)

 

 

Court historique du terme Mentalisme :

Grâce aux recherches effectuées par le coach mentaliste P. de Clermont :

– En 1790, C.M. Graham utilise pour la première fois la notion de Mentalisme dans un ouvrage de philosophie.
– En 1902, dans son livre « La Loi du Mentalisme« , Victor Segno démocratise le terme de Mentalisme comme étant « l’exploitation des capacités métaphysiques latentes de l’homme ».
– À partir de 1935, le terme « Mentaliste » est repris par certains illusionistes qui recréent les expériences des Mentalistes en utilisant des trucages de magiciens afin d’arriver à un résultat apparemment similaire dans les grandes lignes.

Depuis cette date, la confusion sur le terme « Mentaliste » existe dans les esprits, désignant à la fois la personne spécialiste de la gestion du mental, mais également le prestidigitateur / magicien recourant à des trucs. Il est vrai que le domaine est particulièrement attirant, intriguant, économiquement attractif et mettant en oeuvre des processus inattendus.

Depuis l’avènement de la série Mentalist sur TF1, (dans laquelle le héro Patrick Jane / Simon Baker est un consultant du CBI, et possède des dons d’observation, manipule les gens et réussit à les convaincre grâce à une linguistique efficace), on trouve ainsi sur Internet de très nombreux magiciens professionnels se présentant comme « Magicien – Mentaliste » (Démonstration sur une recherche Google), recourant à de l’illusionisme pour imiter les phénomènes paranormaux.

Notons que ceux-ci sont souvent particulièrement cartésiens et cherchent à tout pris à démontrer l’inexistence des phénomènes paranormaux et des possibilités de l’esprit. Fort heureusement, ils sont confrontés à de nombreux scientifiques qui reconnaissent l’existence de ces phénomènes, de nombreux étant déjà expliqués, les autres étant en bonne voie…

Cette usurpation d’identité est particulièrement dommage, car la Magie est un art noble, comme on peut le voir dans d’excellents films comme « Le Prestige » ou « L’Illusioniste ».

Ainsi, divers domaines tels la graphologie (utilisée de nos jours par plusieurs des entreprises du CAC 40 lors de leurs recrutements, en plus des CV et lettres de motivation informatiques) ou encore la chiromancie (l’étude des forme et lignes des mains et leurs liaisons avec le génome humain (comme les empreintes génétiques uniques)) sont en voie d’être démontrées scientifiquement et le seront certainement dans la décennie à venir.